Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSS 
 
C
 

Costières de Nimes

Objectif ......................

Proclamer haut et fort la qualité des vins issus d'un vignoble de lumière.
Faire rayonner la mémoire des monuments, des sites et des paysages des Costières de Nîmes.

Le Bureau ........................

Siège social
4 rue de l'hôtellerie,
30132 Caissargues France


Grand maître
Michel  Carail
Tél: 06.15.55.77.09.
Courriel: avocarail@aol.com

Trésorier:
Jean Paul MACE
  tél: 06.61.73.01.15.
courriel: g-jp.mace@wanadoo.fr

Secrétaire
Didier Barbot
Tél: 06.03.44.55.04.
courriel:  d-barbot@orange.fr

Grand historiographe-garde sceau:
Christian JACQUET
Tél : 06 77 81 32 14
courriel : christianjacquet@live.fr


Historique ..............

          Multa  renascentur  quae  jam  cecidere  :  beaucoup de choses renaîtront qui depuis longtemps sont tombées…Ainsi l'Ordre de la Boisson de l'étroite observance, confrérie bachique, fondée en 1703, pratiquement disparue en 1740, ressucitée  en 1968 par la grâce du Syndicat des Vignerons des Costières du Gard, a été présenté à M. Philippe Lamour et au Syndicat des Vignerons du Gard.
Il s'appelait " l'ordre de la boisson de la stricte observance des Costières du Gard " et il a changé de nom en 1986, lors du chapitre de la Féria, qui eut lieu dans les locaux du grand Hôtel Impérator en présence de deux parrains : Bernadette Laffont et Nicolas Seydoux. Son nouveau nom  a été : "l'Ordre de la boisson de la stricte observance des Costières de Nîmes "

          Il a fallu attendre 228 ans pour que renaisse de ses cendres une confrérie gardoise qui a fait parler d'elle sous Louis XIV. Cette confrérie est " l'Ordre de la Boisson de la stricte Observance " , une amicale de tastevins que le Syndicat des Vignerons des Costières du Gard désirait créer depuis de nombreuses années en vue de donner une plus large audience à cette appellation  .
Nos vignerons n'ont pas eu besoin de créer de toute pièce une nouvelle confrérie. Il leur a suffi de renouer avec le riche passé de la région pour faire revivre un Ordre dont les traditions ont la saveur du bon vin et du terroir méditerranéen.

          C'est M. Pierre Dupuis, aidé par M. Pierre Hugues, secrétaire perpétuel de l'académie de Nîmes, qui exhuma des archives départementales l'antique confrérie nommée " Ordre de la Boisson de la stricte observance " et il reprit ses statuts. Il en a conservé le nom. Il en a adopté le sceau, la devise et les armoiries, et l'insigne que porteront ses membres en est l'exacte reproduction.

          A la différence d'un Syndicat de défense et d'une commission de propagande, qui regroupe seulement les producteurs, une confrérie associe ces derniers aux plus hautes autorités du Département et à d'éminents consommateurs français et étrangers. La publicité en faveur des vins est alors multipliée et élargie.
L'Ordre de la boisson de la stricte observance des Costières de Nîmes est une association sans but lucratif qui a pour objet de reprendre la tradition de l'Ordre de la Boisson créé en 1703 par François de Posquières.

          Ses buts sont les suivants : célébrer et magnifier le vin des Costières de Nîmes , mettre en valeur et faire connaître les crus de nos vignobles, et être la vitrine de cette Appellation d'Origine Contrôlée. 

          Pour atteindre ces buts l'Ordre organise chaque année des chapitres destinés à faire apprécier les crus des Costières, associés à des mets appropriés.
Qui peut faire partie de l'Ordre ?
               
  • Toute personne qui apprécie les qualités du vin,               
  • Toute personne qui assure la défense des intérêts de la vigne et du vin ,               
  • Toute personne susceptible d'apprécier les qualités des vins des Costières de Nîmes,               
  • Tous les vignerons des Costières de Nîmes.

          Le Conseil Curial examine toute candidature présentée par deux parrains et la décision est prise à la majorité des membres présents.  Elle sera sans appel.
Le candidat doit, au préalable, s'acquitter du droit de chancellerie et ensuite il est reçu solennellement lors d'un chapitre. Il reçoit alors le diplôme, l'insigne, le cordon de son grade, et la plaquette de l'ordre après signature du livre d'or.


          Principales manifestations :
             
  • Janvier : Fête de la Saint-Vincent à Jonquières St-Vincent             
  • Mars : Promenade en calèches dans le vignoble de Manduel                 
  • Avril : Fête de la Souche et du Terroir à Générac             
  • Mai ou Juin : Chapitre de la Féria de Pentecôte et Coupe des Costières             
  • Juin : Promenade dans les vignes toquées et Grand chapitre d'été             
  • Novembre : chapitre des arts.       

          L'aire de production des Costières de Nîmes s'étend sur 24 communes dans un quadrilatère délimité par Meynes, Vauvert, Saint-Gilles et Beaucaire, au sud et au nord de la  Camargue, à la jonction de la Provence et de l'Occitanie.

        Le terroir, aux sols caillouteux  constitué de galets siliceux roulés par le Rhône (gress), correspond à celui de la Vallée du Rhône.
Une A.O.C. est un vin produit sur un terroir bien délimité, au moyen de cépages nobles. Son degré alcoolique est élevé, son rendement à l'hectare faible.
L'A.O.C. Costières de Nîmes se décline en 3 couleurs.

             
  • Les Rouges et les rosés sont issus de :  Grenache, Syrah, Cinsault, Mourvèdre.             
  • Les blancs, eux, sont issus de :  Grenache blanc,  Roussanne,  Marsanne, Clairette.

          Qu'ils soient rouges, rosés ou blancs les vins des Costières de Nîmes dégagent tous la même chaleur provençale. Leurs arômes bien particuliers en font des vins de soleil et de plaisir. Ils sont à boire dans les trois ou quatre années suivant la récolte.

          Pour souligner sa typicité la gamme Costières de Nîmes s'est affirmée au travers d'une présentation originale : une bouteille personnalisée, la "  Nîmoise ", ornée du nom de l'Appellation et du logo de la ville de Nîmes (crocodile au pied d'un palmier) créé par Philippe Starck.

          Donc depuis fort longtemps, les vins des Costières de Nîmes sont connus comme des vins de qualité, et l'arrêté ministériel de 1986 a été pour eux, non des lettres d'anoblissement, mais ce que les Juges d'Armes de l'Ancien Régime appelaient des maintenus de noblesse.

St Vincent 2016


Copyright (C) 2007. Tous droits réservés. Dernière mise à jour :lundi 5 novembre 2018Pour contacter l'administrateur du site : administrateur@confreriesdulanguedocroussillon.com